Fukuoka SoftBank Hawks - Fukuoka SoftBank Hawks

Un Article De Wikipédia, L'Encyclopédie Libre

Pin
Send
Share
Send

Fukuoka SoftBank Hawks
Logo des faucons de Softbank.pngInsigne SoftBank Hawks.png
Logo de l'équipeInsigne de casquette
Informations
LigueBaseball professionnel Nippon
Ligue du Pacifique (1950-présent)
Ligue de baseball japonaise (1938–1949)
LieuChūō-ku, Fukuoka, Fukuoka, Japon
BallparkDôme Fukuoka PayPay
Année de fondation1938
Pseudo (s)Taka (鷹, faucon)
Titres de la Ligue japonaise de baseball2 (1946, 1948)
Championnats de la Ligue du Pacifique19 (1951, 1952, 1953, 1955, 1959, 1961, 1964, 1965, 1966, 1973, 1999, 2000, 2003, 2010, 2011, 2014, 2015, 2017, 2020)
Championnats de la Japan Series11 (1959, 1964, 1999, 2003, 2011, 2014, 2015, 2017, 2018, 2019, 2020)
Ancien (s) nom (s)
  • Fukuoka SoftBank Hawks (2005-présent)
  • Fukuoka Daiei Hawks (1989–2004)
  • Nankai Hawks (1947-1988)
  • Grande bague de Kinki (1946-1947)
  • Kinki Nippon Club (1944-1945)
  • Nankai Club (1938-1944)
Anciens ballparks
CouleursJaune, noir
   
MascotteHarry Hawk et la famille Hawk
Places en séries éliminatoires16 (1973, 2004, 2005, 2006, 2007, 2009, 2010, 2011, 2012, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020)
La possessionMasayoshi Son
GestionGroupe SoftBank
DirecteurKimiyasu Kudo
Directeur généralSugihiko Mikasa
Uniformes
Uniformes SoBa Hawks.PNG

Le Fukuoka SoftBank Hawks (福岡 ソ フ ト バ ン ク ホ ー ク ス, Fukuoka Sofutobanku Hōkusu) sont japonais baseball professionnel équipe basée à Fukuoka, Préfecture de Fukuoka. Ils concourent dans Baseball professionnel Nippon (CNLC) en tant que membre de la Ligue du Pacifique.

L'équipe était autrefois connue sous le nom de Nankai Hawks et était basé à Osaka. En 1988, Daiei a acheté l'équipe de Osakade Chemin de fer électrique de Nankai Co., et son siège a été transféré à Fukuoka (qui n'avait plus de base-ball de la les Lions parti en 1979). L'équipe est devenue par la suite connue sous le nom de Les faucons Fukuoka Daiei jusqu'en 2005, date à laquelle ils ont été achetés par SoftBank. La franchise a remporté 11 Série Japon championnats et 19 titres de la Ligue du Pacifique.

Histoire

Propriété de la Nankai Electric Railway Company (1938–1988)

Le nom d'origine de la franchise était Nankai quand il a rejoint le Ligue de baseball japonaise (JBL) à l'automne 1938, avec le nom originaire du Nankai Electric Railway Co., qui possédait l'équipe à l'époque. Le nom de l'équipe a été changé en Kinki Nippon[1] à la mi-1944 car il a reçu un parrainage partiel de Chemin de fer de Kinki Nippon. Après la pause de 1945 dans la JBL en raison de la Grande guerre d'Asie de l'Est, en 1946, le nom de l'équipe a été changé en Grande bague Kinki[2] et l'équipe a remporté le championnat JBL. Tout au long du nom, le club subit entre 1938 et 1946, Chemin de fer électrique de Nankai Co. (sous une forme ou une autre) a conservé la propriété de la franchise.

À la mi-1947, Nankai a choisi son surnom actuel. Le Nankai Hawks (南海 ホ ー ク ス). Sous joueur-manager Kazuto Tsuruoka (connu comme Kazuto Yamamoto de 1946 à 1958)[3] ils sont devenus l'une des franchises les plus réussies au cours des deux premières décennies de la Ligue du Pacifiqueson existence, remportant deux championnats de la série japonaise et 10 fanions de la Ligue du Pacifique. (Kazuto a dirigé l'équipe de 1946 à 1968, devenant le manager à plein temps après sa retraite en tant que joueur en 1952.)[3][4]

En 1964, l'équipe des Hawks a envoyé des prospects Masanori Murakami et deux autres jeunes joueurs au Géants de San Francisco simple-A équipe Fresno en tant qu '«étudiant d'échange» de baseball. Le 1er septembre de cette année, Murakami est devenu le premier joueur japonais à jouer Ligue majeure de baseball[5] quand il est apparu sur le monticule pour le Géants de San Francisco. Les différends sur les droits de son contrat ont finalement conduit à l'Accord de 1967 entre les États-Unis et le Japon. Murakami est retourné aux Hawks en 1966, jouant pour eux jusqu'en 1974. Il a contribué au championnat de la Ligue du Pacifique de l'équipe en 1973, leur dernier sous la propriété de Nankai.

L'équipe a connu des moments difficiles entre 1978 et 1988, ne terminant pas mieux que la 4e place sur les 6 équipes de la Ligue du Pacifique au cours de n'importe quelle année de la période. L'équipe a vu sa base de fans diminuer en raison de la période prolongée de mauvais jeu, avec une baisse de la fréquentation et une diminution des bénéfices du club.

L'évolution de la performance financière du club a conduit Nankai Electric Railway à s'interroger sur la valeur du maintien de la propriété, même après avoir considéré la valeur que l'équipe représentait en tant qu'outil publicitaire. Le conseil d'administration de l'entreprise et la direction syndicale ont fait pression sur Den Kawakatsu, alors président de Nankai Railway et principal propriétaire de l'équipe, pour qu'il vende l'équipe, ce qu'il a refusé de faire. Cependant, M. Kawakatsu, qui représentait le plus ardent partisan de la propriété des Hawks par Nankai, est décédé au début de la saison 1988, et l'équipe a été vendue au Daiei Corporation devenir le Les faucons Fukuoka Daiei après la saison 1988.

Katsuya Nomura, Mutsuo Minagawa, Hiromitsu Kadota, et Chusuke Kizuka sont parmi les joueurs de franchise les plus notables qui étaient actifs à l'époque Nankai.

Fukuoka Daiei Hawks (1988–2004)

Après l'acquisition de la franchise par la chaîne de grands magasins Daiei, Inc., les Hawks regorgeaient de nouveaux fonds et d'une nouvelle ville natale à Fukuoka, la capitale de la préfecture éponyme de l'île de Kyushu, et n'étaient plus en concurrence avec le Tigres de Hanshin, Buffles Kintetsu ou même le rebaptisé by-then Orix Braves (plus tard l'Orix Blue Wave, maintenant les Orix Buffaloes) pour attirer l'attention dans la région d'Osaka. La ville était sans baseball professionnel depuis le départ des Crown Lighter Lions (aujourd'hui Saitama Seibu Lions) en 1978. Cependant, malgré les efforts du nouveau propriétaire, les Hawks se trouvaient toujours dans la cave de la Pacific League, et a continué à être dans la moitié inférieure de la ligue jusqu'en 1997.

Le front office des Hawks a adopté une stratégie de recrutement et de développement de jeunes joueurs, complétée par des signatures d'agents libres, une politique supervisée par le président de l'équipe Ryuzo Setoyama et ses assistants. Les mouvements les plus brillants de Setoyama ont été l'embauche du roi des home run Sadaharu Oh en 1995 pour prendre les rênes de directeur, un titre qu'il détiendra jusqu'en 2008 avant d'occuper le poste de directeur général. Oh a remplacé Rikuo Nemoto, alors directeur de l'équipe, qui a été nommé président de l'équipe et a occupé ce poste jusqu'à sa mort en 1999. Akira Ishikawa, un ancien joueur peu connu, était également chargé de recruter des amateurs talentueux. Il a apporté les goûts du courant Tigres de Hanshin receveur Kenji Johjima, Kazumi Saitoh, Nobuhiko Matsunaka, avenir White Sox de Chicago et courant Chiba Lotte Marines joueur de champ intérieur Tadahito Iguchi, arrêt court Munenori Kawasaki, et futur capitaine de l'équipe Hiroki Kokubo.

Des acquisitions d'agents libres ont été complétées par des acquisitions d'agents libres, la plupart étant d'anciennes stars de Seibu de leurs équipes de championnat des années 1980. Parmi eux, il y avait un joueur de champ intérieur Hiromichi Ishige, voltigeur immensément populaire (et manager des Hawks de 2008 à 2014, remplaçant Oh à ce titre) Koji Akiyama, et as lanceur gaucher et manager actuel Kimiyasu Kudoh.

Ces mouvements (et quelques mesures impopulaires de réduction des coûts) ont contribué à rendre les Hawks progressivement plus compétitifs d'année en année, et en 1999, l'équipe a finalement percé. Cette saison, Daiei a fait sa première Série Japon apparition depuis 1973 (et d'abord en équipe de Fukuoka), et a vaincu le Dragons Chunichi en cinq matchs, leur donnant leur premier championnat depuis 1964. Kudoh a dominé son premier match (match complet, 13 retraits au bâton) et Akiyama a été nommé MVP de la série.

L'année suivante, les Hawks ont de nouveau fait la série japonaise, mais cette fois perdus face aux puissants Géants de Yomiuri en six matchs. Malgré le terrain financier fragile sur lequel Daiei se trouvait grâce à son expansion effrénée au Japon à l'époque des bulles, l'équipe a continué à être compétitive. L'équipe a remporté sa deuxième série japonaise en cinq ans, battant le populaire Tigres de Hanshin en sept matchs dans le Série Japon 2003, une série passionnante dans laquelle l'équipe locale a remporté chaque match.

Polémique sur les records de home run

En 2001, américain Karl "Tuffy" Rhodes, jouant pour le Buffles Kintetsu, a frappé 55 circuits avec plusieurs matchs à jouer, égalant le manager de Hawks Sadaharu Ohrecord de home run en une seule saison. Les Buffaloes ont disputé une série de week-end contre les Hawks gérés par Oh à la fin de la saison, et Rhodes a été intentionnellement piétiné lors de chaque au bâton de la série. Des images vidéo montraient le receveur des Hawks, Kenji Johjima, souriant alors qu'il attrapait les balles intentionnelles. Oh a nié toute implication et l'entraîneur de la batterie des Hawks, Yoshiharu Wakana, a déclaré que les lanceurs avaient agi sur ses ordres, en disant: "Ce serait déplaisant de voir un joueur étranger battre le record d'Oh." Rhodes a terminé la saison avec 55 circuits. Le commissaire de la Ligue, Hiromori Kawashima, a dénoncé le comportement des Hawks comme "antisportif". Pichet Hawks Keisaburo Tanoue a déclaré publiquement qu'il voulait lancer des grèves à Rhodes et se sentait mal au sujet de la situation.[6][7]

En 2002, le Vénézuélien Alex Cabrera a frappé 55 circuits avec cinq matchs à jouer dans la saison, dont plusieurs seront joués contre Oh's Hawks. Oh a dit à ses lanceurs de lancer des frappes à Cabrera, mais la plupart d'entre eux ont ignoré son ordre et ont lancé des balles bien loin de la plaque. Après le match, Oh a déclaré: "Si vous voulez battre le record, vous devriez le faire par plus d'un. Faites-le beaucoup."[7] À la suite du dernier incident impliquant Cabrera, ESPN a classé le record de course à domicile en une saison d'Oh comme n ° 2 sur sa liste des "records les plus phoniques du sport".[8]

Fukuoka SoftBank Hawks (2005-présent)

Daiei Inc avait subi des pressions financières pour vendre sa participation de 60% dans l'équipe au cours des dernières années, avec des rapports en 2003 suggérant que l'entreprise vendrait l'équipe et le Dôme de Fukuoka. Daiei a tenté de conserver l'équipe et a eu des discussions avec ses principaux prêteurs, notamment Banque UFJ, pour voir si elle pouvait trouver un moyen de fidéliser l'équipe, mais finalement la vente est passée à SoftBank en janvier 2005.

Les Hawks ont continué leurs victoires après la vente de l'équipe à SoftBank. Suite à la vente, les Hawks représentaient l'une des équipes les plus riches du Japon, avec un noyau de joueurs encore intact des dernières années de l'ère Daiei. Particulièrement fort était le départ de l'équipe derrière Saitoh, Tsuyoshi Wada, Nagisa Arakaki, et Toshiya Sugiuchi. En 2005, les Hawks ont terminé à la première place pendant la saison régulière, mais sont tombés à l'éventuel Série Japon champions, les Chiba Lotte Marines dans la deuxième étape de la Série Climax. En 2006, une course de fanions dramatique a conduit à une course éliminatoire encore plus excitante qui s'est terminée dans le Sapporo Dome aux mains des éventuels champions de la série japonaise, le Chasseurs de jambon Hokkaido Nippon. Le chef d'équipe Sadaharu Oh a manqué la plupart des Saison 2006 en raison d'un cancer de l'estomac.

Les Hawks Saison 2007 a été en proie à des blessures et à l'inefficacité générale et à l'incohérence, conduisant à une autre 3e place et à la sortie de la première étape des séries éliminatoires aux mains des Marines. Dans 2008, bien que diverses blessures aient encore affecté le banc des Hawks (en particulier l'enclos des releveurs), le club a remporté son premier titre en Interligue en juin, remportant un bris d'égalité contre le Tigres de Hanshin. Cependant, les blessures les ont rattrapés au cours du dernier mois de la saison, et les Hawks ont terminé à la dernière place avec un dossier de 54–74–2. L'arrivée représentait leur pire depuis 1996. Oh a annoncé sa retraite à la fin de la saison, et ancien Hawk et favori des fans Koji Akiyama a été nommé comme son successeur.

Dans 2009, l'équipe a de nouveau réussi les séries éliminatoires sur le dos des saisons de cassure grâce à la montée en flèche du lanceur partant D. J. Houlton, voltigeur Yuya Hasegawa, Recrue de l'année Tadashi Settsu et une autre saison stellaire de l'as Sugiuchi. Cependant, l'équipe n'a toujours pas pu sortir de la première étape, car le Tohoku Rakuten Golden Eagles a évincé les Hawks dans un balayage de 2 matchs.

Équipe des années 2010

Les Hawks ont finalement récupéré le titre de la saison régulière de la Ligue du Pacifique en 2010 après une attente de sept ans. Le titre est venu après une saison de bascule au cours de laquelle l'équipe a récupéré plusieurs fois après de longues séries de défaites. Le lanceur partant Wada, de retour d'une blessure pendant une grande partie des deux saisons précédentes, était, avec son compatriote Sugiuchi, à son meilleur. Wada a établi des sommets de carrière en victoires et les matchs ont commencé. Le trio de soulagement fiable «SBM» de Settsu, Brian Falkenborg, et Mahara a limité les infractions de l'adversaire en fin de partie. L'enclos a également bénéficié de l'émergence de Keisuke Kattoh et Masahiko Morifuku, ce dernier fleurissant dans la seconde moitié de la saison.

L'offensive des Hawks était en grande partie composée de joueurs de rôle qui semblaient jouer à tour de rôle dans de grands matchs et des jours de repos, et c'est la vitesse de l'équipe qui a conduit l'équipe alors que les Hawks menaient la ligue dans les bases volées en saison régulière avec 148, bien devant. leur challenger le plus proche, qui en avait 116. Yuichi Honda et Kawasaki ont combiné pour voler 89 bases. Cependant, malgré la mise en avant d'un groupe fort, les Hawks n'ont pas réussi à se rendre au Série Japon, perdant face au Lotte Marines en six matchs dans la série Climax malgré une avance de 3–1 dans la série.

SoftBank a de nouveau remporté la Ligue du Pacifique en 2011, avec une saison dominante sur tous les fronts. L'infraction a été renforcée par l'acquisition d'anciens Baie de YokohamaÉtoiles voltigeur Seiichi Uchikawa, qui a mené la ligue au bâton en 2011. Les lancers de Sugiuchi, Wada et une excellente saison de rebond de Houlton ont également contribué à propulser l'équipe vers le meilleur record de la NPB. Après avoir balayé le Lions de Saitama Seibu dans la Pacific League Climax Series, les Hawks ont affronté Dragons Chunichi pour remporter la Japan Series, une revanche de la Japan Series 1999. Les Dragons ont poussé SoftBank aux sept matchs complets, mais les Hawks ont blanchi les Dragons 3-0 au septième match pour remporter leur première série japonaise depuis 2003.

La saison 2012 a commencé avec des pertes pour les Hawks. Pendant la saison morte, ils ont perdu leurs vedettes Tsuyoshi Wada (à la Orioles de Baltimore), Toshiya Sugiuchi et D.J. HoultonGéants de Yomiuri) par le biais d'une agence gratuite. Arrêt-court All Star Munenori Kawasaki a également quitté l'équipe pour le Mariners de Seattle. Plus proche Takahiro Mahara raterait la saison en raison d'une blessure. Pour compenser ces pertes, l'équipe a acquis le voltigeur Wily Mo Peña et démarreur Brad Penny de MLB, en plus du démarreur Kazuyuki Hoashi de Lions de Seibu. Cependant, sur les 3 signatures majeures, seule Peña a fait des contributions régulières. Hoashi et Penny ont fait deux départs combinés en 2012, alors que Hoashi a raté presque toute la saison en raison d'une blessure et que Penny a été libérée.

L'équipe a dû faire face à ses pertes hors saison contre son personnel de lanceurs au sein de l'organisation. Settsu a été élevé au rang d'as de l'équipe, tandis que de jeunes lanceurs tels que Kenji Otonari et Hiroki Yamada ont reçu des rôles plus importants. Nagisa Arakaki est revenu d'une blessure à long terme pour rejoindre la rotation. Cependant, le nouveau plus proche Falkenborg a dû s'absenter la majeure partie de la saison en raison d'une blessure, cédant finalement le rôle à Morifuku. Arakaki n'a pas pu retrouver ses anciens numéros. En fin de compte, les pertes n'ont pu être atténuées. L'équipe n'a pu terminer que troisième de la saison régulière de la Ligue du Pacifique et a finalement perdu face au Combattants de jambon nippon dans le P.L. Phase finale de la série Climax. L'étincelle brillante de la saison est venue du débutant débutant Shota Takeda, qui est allé 8-1 avec un ERA de 1,07.

En 2014, les Hawks ont remporté le Série Japon en cinq matchs sur Tigres de Hanshin. Le manager Koji Akiyama a pris sa retraite après la saison et l'équipe a nommé son ancien coéquipier Kimiyasu Kudoh pour lui succéder. Sous la direction de Kudoh, SoftBank a remporté pour une deuxième saison consécutive 2015 à nouveau en cinq matchs, cette fois sur le Hirondelles de Yakult. Voltigeur Yuki Yanagita a remporté le titre de joueur par excellence de la Pacific League et le titre au bâton.[citation requise] C'était la première fois depuis que les Seibu Lions avaient remporté trois victoires consécutives de 1990 à 1992 qu'une équipe avait remporté des championnats consécutifs de la série japonaise.

Après être tombé à la Chasseurs de jambon Hokkaido Nippon en 2016, les Hawks ont remporté le Série Japon 2017 en six matchs sur Yokohama DeNA BayStars, dans une série où les Hawks menaient 3-0, mais étaient presque poussés à un 7e match.[9]L'année suivante, les Hawks ont également remporté le Série Japon 2018 contre la Carpe d'Hiroshima en six matchs, ce qui en fait des titres consécutifs pour une deuxième fois, et quatre des cinq derniers; l'année suivante, ils sont devenus la première équipe à remporter trois titres consécutifs de la série japonaise depuis la Lions de Seibu l'a fait de 1990 à 1992, en balayant le Géants de Yomiuri. En 2020, les Hawks ont remporté le Série Japon 2020, à nouveau en quatre matchs contre les Yomiuri Giants, devenant ainsi la première équipe à remporter plus de trois titres consécutifs de la série japonaise depuis que les Yomiuri Giants ont remporté le dernier des neuf titres consécutifs en 1973.

Joueurs de note

Première équipeDeuxième équipe

Pichets

Capteurs

Infielders

Outfielders


Directeur

Les entraîneurs

Pichets

Capteurs

Infielders

Outfielders


Directeur

Les entraîneurs

Joueurs de développement

Mis à jour le 3 décembre 2020
Toutes les listes de la CNLC


Anciens joueurs

L'ère Fukuoka SoftBank Hawks

L'ère Fukuoka Daiei Hawks

L'ère des Nankai Hawks

Numéros retraités

  • rien

Numéros honorés

Sadaharu OhIl était initialement prévu que les 89 ans soient à la retraite ou honorés après sa retraite, mais Oh a clairement indiqué qu'il préférait donner le numéro à son successeur. En fin de compte, cependant, l'homme qui l'a remplacé en tant que directeur des Hawks, Akiyama, a refusé de porter le numéro au motif que l'honneur de le porter serait trop grand peu de temps après le départ d'Oh. Au lieu de cela, Akiyama portait le numéro 81.

Gestionnaires

Mascotte

Hawks a le plus grand nombre de mascottes en NPB, le Famille Hawk. Les membres actuels de la famille depuis 1992 sont les suivants:

  • Harry Hawk-un faucon de couleur jaune avec le numéro 100, Harry soutient l'équipe en tant que mascotte principale.Il est le plus jeune frère d'Homer Hawk, l'ancienne mascotte principale.
  • Honey Hawk- une femme faucon de couleur rose, Honey est une petite amie d'Harry, et le chef joyeux de l'équipe de danse des Hawks, Les miels.
  • Herculy Hawk-un faucon orange avec le numéro 200, Harcury est le coéquipier de Harry ainsi que son rival de longue date depuis l'époque de l'Université Hawk.
  • Honky Hawk- un faucon d'âge moyen, Honky est l'oncle de Harry et le maire de Hawks Town. Il adore le baseball.
  • Helen Hawk- une faucon d'âge moyen, Helen est la femme de Honky. Ils se sont enfuis pendant leurs années de lycée.
  • Hack Hawk-Le neveu d'Harry. Il porte des T-shirts à doublure rouge et une casquette de la même couleur.
  • Rick Hawk- Le neveu de Harry et le milieu des frères Hawk. Rick porte des lunettes, des t-shirts à doublure bleue et une casquette de la même couleur.
  • Hock Hawk-Le neveu d'Harry et le plus jeune frère de Huck et Rick. Il porte un T-shirt doublé de vert et une casquette de la même couleur.
  • Homer Hawk- La mascotte originale des Hawks de 1989 à 2004 et le frère aîné des équipes actuelles mascotte Harry,

Joueurs de la MLB

Retraité:

Remarques

  1. ^ «Kinki Nihon», Baseball-Reference.com. Consulté le 11 mars 2015.
  2. ^ «Grande bague de Kinki» Baseball-Reference.com. Consulté le 11 mars 2015.
  3. ^ une b «Kazuto Tsuruoka» Baseball-Reference.com «Bullpen». Consulté le 28 mars 2015.
  4. ^ «Kazuto Tsuruoka» Baseball-Reference.com. Consulté le 28 mars 2015.
  5. ^ Kleinberg, Alexander (24 décembre 2001). "Où es-tu allé, Masanori Murakami?". Ligue majeure de baseball. Archivé de l'original le 18 août 2002. Récupéré 13 novembre 2008.
  6. ^ Roah, Jeff, "tokyo sous les rails: il n'est jamais trop tard pour insérer un astérisque" Archivé 2009-01-13 au Machine de retour, Tokyo Q, 12 octobre 2001.
  7. ^ une b Merlan, Robert, "Égaler le record RH d'Oh s'est avéré difficile", Japan TimesDu 31 octobre 2008, p. 12.
  8. ^ Merron, Jeff, "Les records les plus phonétiques du sport" Archivé 21 juin 2004, au Machine de retour, ESPN.com, 28 février 2003.
  9. ^ "Les Hawks gagnent leur place dans les séries japonaises". The Japan Times. 22 octobre 2017. Récupéré 24 octobre 2017.
  10. ^ Bien que pas entièrement officiel, les Hawks honorent le numéro 90, qui appartenait à Yasutake Kageura, un personnage fictif du baseball japonais. manga Abu-san, dans lequel il a été représenté avec la franchise à l'époque des Nankai Hawks. C'est le seul numéro d'escouade honoré à un personnage de manga fictif de la NPB.

Liens externes

Pin
Send
Share
Send